- Aisling-1198 - http://www.aisling-1198.org -

Le traité de Gaillon – 1196




Ce traité de paix relative entre Richard Coeur de Lion et Philippe auguste n’est pas daté, mais l’entrevue du 5 décembre 1195 entre Chârost et Issoudun fixait la St Hilaire comme terme de la signature. Il est donc probablement de janvier 1196.1 [1]

Chaque souverain a adressé à l’autre son acte portant son nom et scellé.

Celui adressé par le roi Richard Coeur de Lion est dans le Trésor des chartes aux Archives nationales2 [2].

Il est sur un parchemin de 29 x 27 cm et porte un sceau de Richard de cire brune dont l’avers équestre est armorié d’un lion rampant visible.

Nos premiers essais étaient trop grands. Pour obtenir un document comparable en taille à l’original, il a fallu utiliser une plume de 0,3 mm. Il reste quelques décalages de justification comme ces deux lettres « oc- » de la ligne 4 qui se retrouvent réunies à la suite du mot « -tingentis ».


Reconstitution du traité de Gaillon à l'échelle 1 sur parchemin, calligraphie Aélys, Aisling-1198

Détail, calligraphie Aélys, Aisling-1198.














 

Artaud et Aélys




Contact : aisling – neuf.fr

(remplacer le – par @)




Notes :

  1. Gilles DESIRE DIT GOSSET et Emmanuel ROUSSEAU proposent ainsi la date du 14 janvier 1196. Le traité de Gaillon (1196) : édition critique et traduction, dans Collectif, Richard Coeur de Lion, roi d’Angleterre, duc de Normandie, 1157-1199, Actes du Colloque international de Caen, 6-9 avril 1999, Direction des Archives Départementales, 2004, pp 66-74 [ [3]]
  2. J 628, n°14 – AE III, 62, DESIRE DIT GOSSET Gilles  et ROUSSEAU Emmanuel, op. cit. [ [4]]
[5] [6]