Les épées-jouets


Last updated: lundi 21 juillet 2014


Deux épées-jouets vikings des VIII-IXe siècles


Deux épées-jouets1 ont été retrouvées sur des niveaux vikings, VIIIè-IXème siècle, près de St Pétersbourg.

Bois.
L :13,9 cm ; 20 cm
Staraïa Ladoga (niveaux E3, E2)
Région de St Pétersbourg, Russie
VIII-IXème siècles
St Petersbourg, Musée de l’Hermitage



L’épée du niveau E2 reproduit le type H de Petersen, avec une garde droite et un pommeau triangulaire.



La double mesure de 13,9 et 20 cm est incompatible avec le cliché du Catalogue d’exposition Les Vikings du Grand Palais, 1992.
Nous avons choisi pour leur reconstitution la valeur supérieure pour pouvoir saisir la poignée avec une main.
Longueur « pommeau- poignée-garde » de la petite : 8,5 cm (7,5 cm valeur basse).
Deux épées vikings de type H, celle de Jussila, Tavastland (800-950) et celle retrouvée sur l’île de Bièce (800-950) conservée au Musée Dobrée de Nantes donnent une proportion « pommeau-poignée-garde » de 17% par rapport à la longueur totale de l’arme.
En utilisant cette proportion, nous obtenons une longueur tout compris de 50 cm pour la petite et de 67 cm pour la grande.


Ci-dessus : reconstitution de ces deux épées-jouets vikings, VIII-IXe siècle pour Aisling-1198


De nombreuses épées-jouets médiévales ont été retrouvées à Novgorod comme dans d’autres villes russes. Ce jouet était d’autant plus important pour le jeune garçon de la Russie pré-mongole, qu’il était symbole de valeur au combat et de puissance. Comme l’indique A.S. Khoroshev, « les épées étaient utilisées quand les vœux étaient prononcés et les serments jurés, les épées de prix étaient transmises aux héritiers, et , s’il n’y en avait pas, elles étaient placées dans la tombe, aux côtés du défunt. »2 La plupart des épées étaient en pin et ont été retrouvées brisées. Certaines ont permis d’établir la longueur de la lame (50 à 60 cm) et de la poignée (5-6 cm). C’est cohérent avec notre reconstitution.

Toujours à Novgorod, 10 dagues ont été retrouvées avec des lames de 18 à 27 cm, ainsi qu’une hache en bois et l’extrémité d’un fer de lance, toujours en bois (18 cm pour la pointe et 11 cm de hampe restante). Enfin, 16 arc-jouet y ont été retrouvés, certains entiers, de facture simple dans des branches incurvées de noisetier, genévrier ou de chêne (60 à 75 cm). De nombreuses flèches de bois ont été retrouvées (12 à 50 cm) mais il n’est pas facile de savoir lesquelles servaient comme jouet et lesquelles servaient à la chasse aux animaux à fourrure.3


Une épée-jouet XIVe siècle de Montpellier


Une autre épée-jouet est conservée au Musée Languedocien de Montpellier4. Elle est datée du XIVème siècle. Elle a été retrouvée dans les fouilles du puits dépotoir de la Barralerie avec une toupie, 26 dés en os gravés d’ocelles et teintés pour certains, et de deux pièces d’échec en bois. L’épée et les pièces d’échecs sont en érable.
Le fragment retrouvé mesure 22,7 cm x 2,9 cm Elle possède un pommeau cylindrique, une courte garde et une dizaine de centimètres de reste de lame en bois.


Ci-dessus : reconstitution de l’épée-jouet XIVe de Montpellier pour Aisling-1198


– Epées de Pskov et Novgorod, XII-XIIIe siècles

– Epée de Thorshaven, Féroé, XIIe siècle  à découvrir dans l’article Les jouets des enfants du XIIIe siècle de Laetitia Martini, Fief et Chevalerie


 

Artaud

contact : aisling – neuf.fr

(remplacer le – par @)



 


Notes:

  1. - Les Vikings… Les Scandinaves et l’Europe 800-1200, Catalogue d’exposition de la 22ème exposition d’art du Conseil de l’Europe au Grand Palais, Association Française d’Action Artistique, 1992 photo p.301, réf. 279 []
  2. KHOROSHEV A. S., Toys and miniatures, dans BRISBANE Mark and HATHER Jon, Wood Use in Medieval Novgorod, Oxbow Books, Oxford, 2007, pp 344-346 []
  3. KHOROSHEV A. S., Toys and miniatures, dans BRISBANE Mark and HATHER Jon, Wood Use in Medieval Novgorod, Oxbow Books, Oxford, 2007, pp 344-346 []
  4. - Les enfants au Moyen Age, dans Arkéo Junior n°42, mai 1998, photo p.20
    – Jacques le Conquérant, roi d’Aragon et Montpellier sa ville natale. La vie quotidienne aux XIIIe et XIVe siècles. Laurent Deguara, Société Archéologique de Montpellier, 2008, photo et article p.124 []

Comments are closed.

visiteurs en ligne : 3 / visiteurs uniques au total : 64475 / visiteurs uniques de la page : 897
Compteur mis en place nov. 2015.