Fermer la boîte


Last updated: vendredi 1 août 2014



Appelé aussi « neuf cases » ou « shut the box ».1


Nombre de joueurs : 2 à 4


Matériel :

–         une rangée de cases à cacher de 1 à 9, par joueur ;

–         9 caches (jetons) par joueur ;

–         2 dés.


But du jeu :

 

Cacher le plus grand total de points sur sa réglette avant d’être bloqué.


Règles :

Au départ, toutes les cases sont visibles, les jetons sont posés à côté.

A son tour, chaque joueur lance les deux dés. Il peut ensuite cacher une à plusieurs cases dont la somme est égale à celle des dés.

Par exemple : 6 et 3 aux dés permettent de cacher :

soit le 9

soit le 8 et le 1

soit le 7 et le 2

soit le 4, le 3 et le 2…


Si un joueur n’a plus les cases libres lui permettant d’égaliser la somme des dés, il est définitivement bloqué. Ce n’est pas pour cela qu’il a perdu. Il passe son tour jusqu’à ce que tous les joueurs soient bloqués. Chaque joueur totalise alors la somme des cases visibles qui lui reste. Le plus petit score à gagné. Le score parfait étant de zéro !


Règle de fin de partie : Lorsque la somme des cases restant à cacher à un joueur est inférieure ou égale à 6 ; ce joueur est autorisé à ne lancer qu’un seul dé.


Traces archéologiques :

  • aucune


Traces littéraires : elles sont bien ténues, voire inexistantes.2

  • Miniature des manuscrits royaux d’Alphonse X, Espagne, XIIIe siècle.3 On y voit des joueurs dans une taverne, autour d’une piste de dés comportant 4 tirets clairs sur un seul côté, celui du fond, qui pourraient être des clapets.

Bibliographie :

  • Collectif, A vous de jouer ! Ed Philippe Auzou/Comité suisse Unicef (Games of the world) 1975/1993, p 143.



Last updated: vendredi 1 août 2014



Fiche réalisée par l’association  Aisling-1198 ;

contact : aisling – neuf.fr

(remplacer le – par @)




Notes :


  1. On en trouve dans le commerce encore aujourd’hui (voir notre page fabricants de jeux médiévaux) avec 9 cases et même 12 cases. Ce dernier me semble moins tactique car il ne laisse que très peu d’alternatives pour composer les grands scores, notamment le 12. []
  2. Tout repose sur l’analyse de Philippe Auzou de cette miniature rattachée à un jeu traditionnel de marins normands. Ce jeu est un très bon jeu, qui peut cadrer avec de l’animation médiévale. Pour la reconstitution, il faut le regarder avec de grandes réserves. []
  3. cantigas je pense, visuel dans Collectif, A vous de jouer ! Ed Philippe Auzou/Comité suisse Unicef (Games of the world) 1975/1993, p 143. []

Comments are closed.

visiteurs en ligne : 4 / visiteurs uniques au total : 67144 / visiteurs uniques de la page : 4248
Compteur mis en place nov. 2015.