Le tourne-case

Le jeu de la case à trois dames.

 

Datation : XVII-XVIIIe s.

David Parlett indique que le tourne-cas n’est pas mentionné avant le XVIIe siècle.1

Le trictrac est mentionné en 1534 dans la liste des jeux de Gargantua2, pas le tourne-case.

Jean-Marie Lhôte, quant à lui, présente le tourne-case comme une variante du trictrac, du XVIIIe siècle.3

En voici le fonctionnement d’après l’Académie universelle de tous les jeux, 1730 (Voir sur Gallica), pp. 623-625.

Matériel :

  • un tablier de trictrac
  • 3 jetons d’une couleur et 3 jetons d’une autre;
  • 2 dés (et deux cornets).

But du jeu :

Regrouper ses trois « dames » dans le coin de repos.

Déroulement :

Au départ le tablier est vide.

Chaque joueur fait courir ses dames sur la moitié de tablier de son côté, d’une extrémité à l’autre, donc jusqu’à sa douzième flèche que l’on appellera « le coin de repos« .

Les flèches de départ et les coins de repos de chaque joueur se font face.

Les dames ne peuvent se croiser, ni s’empiler pendant le chemin.

Le joueur jette les deux dés et garde le plus petit score.

Les dames d’un joueur ne peuvent passer l’une par dessus l’autre, elles doivent se suivre.

Lorsqu’une dame termine son déplacement en vis-à-vis d’une dame adverse, cette dernière est battue et devra être rentrée à nouveau à partir de sa première flèche.

Une dame qui a atteint le coin de repos est protégée, elle ne peut plus être battue.

Le premier qui réunit ses trois dames dans le coin de repos a gagné.

Variante : Il est possible de convenir d’une victoire double si un joueur gagne sans que son adversaire n’ait entrer une seule dame dans son coin de repos.

 

Bibliographie :

Académie universelle de tous les jeux, Paris, 1730, pp. 623-625 (Voir sur Gallica)

LHOTE Jean-Marie, 1994, Histoire des jeux de société et Dictionnaire des jeux, Flammarion, p. 628

PARLETT David, 1999, The Oxford History of Board Games, Oxford University Press, p. 86

  1. PARLETT David, 1999, The Oxford History of Board Games, Oxford University Press, p. 86 []
  2. Rabelais, 1534, Gargantua, Chap. XX []
  3. LHOTE Jean-Marie, 1994, Histoire des jeux de société et Dictionnaire des jeux, Flammarion, p. 628 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

visiteurs en ligne : 1 / visiteurs uniques au total : 102244 / visiteurs uniques de la page : 192
Compteur mis en place nov. 2015.