La chasse au lièvre




chasse au lièvre, Aisling-1198

Fig.1 : chasse au lièvre reconstitué par Aisling-1198, d’après le Livre des Jeux d’Alphonse X. Disposition initiale.

Nombre de joueurs :          2






Matériel :


– un plateau d’alquerque ;

– 1 pion blanc (le lièvre) et 12 noirs (ou 10, ou 11).



But du jeu :

 

Le joueur qui contrôle le lièvre doit manger de 1 à 3 chasseurs, selon leur nombre de départ, pour les amener à un effectif de 9.

Le joueur qui possède les chasseurs doit bloquer le lièvre. Pour cela, il doit utiliser les bords et un double rideau de chasseurs.


Règles :


Pour commencer, placer les pions comme sur la figure 1.


A son tour, chaque joueur peut déplacer l’un de ses pions en suivant une ligne vers une intersection libre. Le déplacement est possible dans toutes les directions.


Pour le lièvre, la capture se fait en sautant par dessus le pion adverse. Pour réaliser une prise, il faut que le pion adverse soit sur un point d’intersection voisin et que la case située immédiatement après soit vide. C’est la prise de l’alquerque.


Le lièvre peut enchaîner plusieurs prises tant qu’il réalise ces conditions. Les chasseurs ainsi capturés sont enlevés du jeu.  Il n’y a pas obligation de prendre.


Un pion qui arrive sur la dernière ligne adverse n’est pas promu, en dame par exemple. Il peut toujours se déplacer librement d’une intersection en suivant les lignes tracées.


Si le lièvre se retrouve immobilisé à son tour de jeu, les chasseurs ont gagné.

Lorsqu’il ne reste plus que 9 chasseurs, le lièvre est déclaré vainqueur car il ne peut plus être bloqué.


Variantes :


La règle du XIIIe siècle stipule que ce jeu peut être joué aussi à 1 contre 10 ou 1 contre 11 tant que les joueurs sont d’accord. Le Renard et les poules, attesté au XIVe siècle, utilise la même règle sur un plateau de forme différente avec un rapport de force équivalent.


Traces archéologiques :

C’est un jeu à un contre tous qui rentabilise le matériel de jeu de l’alquerque.

Cela rend difficile de l’attester sur le plan archéologique indépendamment de l’alquerque.

Voir l’archéologie de l’alquerque pour les plateaux et celle du Renard et les poules pour les pièces de jeu.


Traces littéraires :

Libros de acedrex, dados e tablas, 1283, Alphonse X le Sage, Bibliothèque San Lorenzo de l’Escorial, f°91v (nom du jeu et règle complète, figure 3) et 92r (disposition initiale)


texte mis en page f91v - Aisling-1198


traduction f91v - Aisling-1198




Fiche réalisée par l’association  Aisling-1198 ;        

contact : aisling – neuf.fr              

(remplacer le – par @)



Last updated: mercredi 27 août 2014

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

visiteurs en ligne : 3 / visiteurs uniques au total : 58446 / visiteurs uniques de la page : 781
Compteur mis en place nov. 2015.