La marelle à 9 sans dés

ou jeu du Moulin


 

Last updated: mercredi 13 avril 2016





Schéma de marelle à 9, relevé du Livre des jeux d’Alphonse X, Aisling-1198













Nombre de joueurs : 2

 

Matériel :

 

–         un plateau (mérellier) ;

–         9 méreaux (pions) blancs et 9 noirs.

 

But du jeu :

 

Éliminer les jetons de l’adversaire ou les empêcher de se mouvoir. Le manuscrit ne le précise pas, mais la capture de sept pions suffit à ruiner tout espoir de victoire pour l’adversaire.

 

Règles :

 

Au départ, le plateau est vide.

 

1ère phase : Pose des pions (9 premiers coups)

Chaque joueur pose, à son tour, un de ses pions sur une intersection libre.


2ème phase : déplacement des pions (à partir du 10ème coup)

A son tour, chaque joueur peut déplacer un de ses méreaux d’une intersection en suivant une ligne. S’il réalise une rangée de trois pions suivant une ligne tracée, un moulin, il capture un pion adverse. Ce dernier ne doit pas faire partie lui-même d’un moulin. Il est retiré définitivement du jeu.


Une capture par création d’un alignement est possible dés la phase de pose.


 

Le premier qui n’a plus que deux pions, ou qui à son tour, ne peut déplacer aucun de ses pions, a perdu.


Il n’est rien spécifié au sujet de la fin de partie et des modifications de déplacement lorsqu’il ne reste plus que quatre pions à un joueur.


 

Traces archéologiques :

 

  • Drakkar de Gokstad (IXème siècle), plateau des Féroé (Xème siècle), Trondheïm (XIIème siècle) : les plateaux sont recto-verso avec deux jeux : une marelle à neuf d’un côté et un représentant de la famille des hnefatafl, de l’autre.
  • Plusieurs plateaux en bois retrouvés à Novgorod, datent à partir du Xe siècle. Plusieurs ont les intersections marquées de demi-cercles ou de chevrons. Certains ont pu être joués avec des jetons en os, plats et circulaires (diamètres compris entre 2,5 et 4 cm, ép: 5-7 mm). D’autres ont visiblement été gravés rapidement : sur un banc, sur un fond de tonneau et ont propablement été joués avec n’importe quels petits objets disponibles sur le moment ou des cailloux.1
  • fragment de  petit mérellier (longueur estimée du jeu complet, 164mm) sur un bloc de calcaire trouvé dans le castrum d’Andone, (975-1020) avec de nombreux jetons, en bois de cerf principalement et quelques dés parallélépipédiques dans le même matériau.2
  • 3 mérelliers et fragments trouvés à Castle Acre, Angleterre3
  • Tour Talbot du Château de Falaise, construite en 1207, graffiti. Environnement d’autres jeux sur bancs de pierre horizontaux, dans une salle de garde où l’attente était longue : échiquier, marelle de trois.

    Marelle à 9, Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise

  • marelle à 9 avec diagonale, château de Domme, Dordogne, XIVe s.;4
  • Mérellier à 9, sans diagonales, en gré jaune trouvé dans le château de Rougemont. 2 morceaux qui restituent presque les deux tiers d’un plateau : 38x32x5,5 cm, XIVe s., Musée de Belfort5
  • marelle à 9 sur plateau recto-verso comportant un jeu de tâb au dos, Novgorod, XIVe siècle, (voir sur St Thomas guild)6
  • Marelle à 9, chemin de ronde de la tour n°2 de l’enceinte du Pont de Rouen, Est des fortifications d’Harfleur, XVème siècle, pierre de parement réemployée datée XIV-XVème siècle. Harfleur, Musée du Prieuré d’Harfleur.
  • marelle simple et marelle triple sur une ardoise non perforée de la maison-forte de Sainte Geneviève à Inzinzac-Lochrist, Morbihan. 27 x 17,5 cm, XVe s., trouvée en 2000 ; (Guigon 1994; ; photo dans Stasi 2015:18).
  • cloître de la basilique St Pierre hors les murs, Rome7

 

 

Traces écrites :

    • Talmud, qui fut notamment traduit par Alphonse X. Cette traduction a été perdue.8
    • De Vetula, Pseudo-Ovidius, écrite entre 1222 et 1268,9
    • f°3r, MS 0.2.45, Abbaye de Cerne, Dorset. Cambridge, Trinity College Library, 1250-1300 (voir dans la base jocari.be)
    • Li livres Bakot, XIII-XIVe s.,  Ecole de Médecine de Montpellier, H 279, problèmes de marelles à 9, d’échecs et de tables10
    • Marge du Roman d’Alexandre, f°112r et 60r, Ms. Bodl. 264, Oxford, (voir dans la base Luna ici et )
    • manuscrit en français  Bonus Socius signé « Nicolas de St-Nicolas. France. Début du XIVème siècle. BNF, Ms. Lat. 10286, consultable sur Gallica ici.
    • Civis Bononiae ms ;
    • 1380, Inventaire de Charles V, n°2226 : « Ung très petit reliquaire d’or en façon d’un eschiequier d’un costé et de merelier d’autre, et le costé dudit eschiquier semé de menues perles. »11
    • 1385, Eustache Deschamps, Rondeaux, Lay 10, Le lay de departement, v159-160 : Gieux de dez et de merelles / Vous soit toudis deveable.12
    • 1412, Comptes roy.: Un eschiquier de jaspre et de cristal fait aux armes de feu pape Grégoire, et est par dehors de cippres, et y a un marellier de marquetterie, et est garni d’eschas de mesme en un estui.13
    • 1416, inventaire du duc de Berry : « Une très belle table ployant en trois pièces, en laquelle est le marelier, deux jeux de tables et l’eschiquier, faiz de pourfiz de Romme. Une table de bois marquetée du jeu des eschas, et de tables et de mareliers et sont les tresteaux tenant à la dicte table »14

Jeux dans un contexte d’enseignement :

  • mérelliers fragmentaires gravés sur des ardoises retrouvées à Grentheville, Normandie, XIII-XVe s.15
  • mérellier gravé sur ardoise retrouvé dans l’abbaye de Kilwinning, Ecosse, XIVe s.16?




Sitographie : voir notre page




Bibliographie :

  • ALFONSO X EL SABIO, Libro de los juegos : acedrex, dados e tablas, Ordenamiento de las tafurerias, Biblioteca Castro, Fundacion Jose Antonio de Castro, Madrid, 2007
  • BECQ DE FOUQUIÈRES L., 1873, Les jeux des Anciens, leur description, leur origine, leurs rapports avec la religion, l’histoire, les arts et les moeurs, Paris, Didier et Cie, 1873, réédité par Primary Source Edition, pp 384-391
  • BELL Richard Charles, 1960, Board and games from many civilizations, Edition revisée réunissant les deux volumes, Dover Publications, New-York, 1960/1969/1979
  • BOURGEOIS Luc (dir), 2009, Une résidence des comtes d’Angoulême autour de l’an mil. Le castrum d’Andone, Fouilles d’André Debord, CRAHM, Caen, pp 254-255 et 264
  • BOURGEOIS Luc, 2003, Pièces de jeu et milieu aristocratique dans le Centre-Ouest de la France (X-XIIe siècles), Aquitania, t. XVIII, 2001-2002 (2003), p. 373-400
  • BOUTIN Michel, 1999, Le livre des jeux de pions, Bornemann, 1999, pp. 73-75
  • CAPPLE Chris, 2008, Nevern Castle Excavations, Interim Report 2008, (Voir en ligne)
  • CAUNE Andris, 1993, Funde hochmittelalterlicher Mühlespielbretter aus der Rigaer Altstadt, dans Archäologie des Mittelalters und Bauforschung im Hanseraum, Konrad Reich Verlag, Rostock, pp 455-460
  • Collectif, 2002, Vivre au Moyen Age, Archéologie du quotidien en Normandie, XIIIe-XVe siècles, Editions 5 continents, Milan, 2002; catalogue de l’exposition de 2002 au Musée de Normandie, Caen. p 224 et 293
  • COSTAS GOBERNA Fernando Javier, NOVOA ALVAREZ Pablo, 1993, Los grabados rupestres de Galicia, Monografías, t.6, Museu arqueolóxico e histórico de a Coruña, 1993, pp 213-228
  • DE LA TORRE MARTIN ROMO R., 1985, Tradición de algunos juegos de fichas en los signos lapidarios. Revista de Foklore n°49, Valladolid, pp. 3-9 (voir en ligne)
  • DE LA TORRE MARTIN ROMO R., 1985, Juegos de fichas en los signos lapidarios, nuevas interpretaciones, Revista de Folklore, n°57. Valladolid, pp. 96-103. 1985 (voir en ligne)
  • DUBANT D., 1991, L’église de Neuvy-Pailloux (Indre), Revue Archéologique du Centre de la France, 1991, t.30, pp. 127-136 ;
  • GAY Victor, 1928, Glossaire archéologique du Moyen-Age et de la Renaissance, T.2, Paris, Ed. Auguste Picard, p 126 (voir en ligne)
  • GORET Jean-François, GRANDET Mathieu (dir), 2012, Echecs et trictrac. Fabrication et usages des jeux de tables au Moyen Age. Catalogue de l’exposition du 23 juin au 18 novembre 2012 au Château de Mayenne, Ed. Errance, Paris, 160 p, pp. 85 et 141 et brochure de l’exposition (40p) p. 9
  • GUIGON Philippe, 1994, La marelle de Locronan, Mémoires de la Société d’Histoire et d’Archéologie de Bretagne, t. LXXI, pp. 5-19
  • GUILLOT B., Premiers résultats de la fouille programmée d’un nouvel édifice de prestige au château de CaenMondes normands médiévaux [carnet de recherche], 23 février 2015. [En ligne] URL : http://mnm.hypotheses.org/1898 (consulté le 28 février 2015)
  • HALL Mark A., 2012, Des Jeux Gravés dans la Pierre: Graffiti des cathédrales, monastères et églises paroissiales en Grande-Bretagne’ (The Permanence of Stone: Medieval Graffiti Gaming Boards from Cathedrals, Monasteries and Parish Churches in Britain), dans Revue Histoire et images médiévales, Thématique n°28, Fév-avril 2012, pp. 30-33
  • HALL Mark A., 2008, A pair of merels boards on a stone block from Church Hole Cave, Creswell Crags, Nottimghamshire, England, in the Transactions of the Thorotton Society of Nottimghamshire 112 (2008), pp 135-142 (Thanks to Mark Hall for this paper)
  • HALL Mark A., 2006, Playtime in Pictland: The Material Culture of Gaming in Early Medieval Scotland, The Groam House Museum Academic Lecture for 2006, Groam House Museum, 2008 : Rosemarkie,  marelles
  • HALL Mark A., 2005, The Whitby Merels Board, Yorshire Archaeological Journal 77 (2005), pp 25-30
  • HIDALGO CUNARRO José Manuel, 2008, Los juegos de tablero medievales de la catedral de Ourense. Porta da aira: revista de historia del arte orensano, Nº. 12, pp. 107-158 (Télécharger le pdf)
  • HIDALGO CUNARRO José Manuel,COSTAS GOBERNA Fernando Javier,1997, Los juegos de tableros en Galicia. Aproximación a los juegos sobre tableros en piedra desde la antigüedad clásica al medievo, Vigo, Ed. CelticCar, 1997
  • KLUGE-PINSKER A. ,1991, Schach und trictrac : Zeugnisse mittelaterliche Spielfreude in salischer Zeit
  • LOWE C., 2009, Inchmarnock An Early Historic Island Monastery and its Archaeological Landscape, Edinburgh, Society of Antiquaries of Scotland, 2009
  • MICKLETHWAITE J. T., 1892, On the indoor games of schoolboys in the Middle Ages, Archaeological Journal 49, 1892, pp 319-28
  • MURRAY Harold James Ruthven, 1952, A history of board-game other than chess, Oxford University Press, Clarendon, 1951
  • MUSSER GOLLADAY Sonja, 2007, Los libros de acedrex dados e tables : historical, artistic and metaphysical dimensions of Alfonso X’s book of games, Thèse de doctorat de l’Université d’Arizona, Département Espagnol et Portuguais ; (PDF)
  • RAMOND Serge, 1981, Un patrimoine culturel oublié: les graffiti, Revue archéologique de l’Oise n°23, pp.9-28 (Lire sur Persée); (marelles de Loches)
  • ROESDAHL E./MOHEN J.-P./DILLMANN F.-X., 1992, Les Vikings… Les Scandinaves et l’Europe 800-1200, Catalogue d’exposition de la 22ème exposition d’art du Conseil de l’Europe au Grand Palais, Association Française d’Action Artistique.
  • RYBINA E. A., 2007, Chess pieces and game boards, dans Wood Use in Medieval Novgorod, Oxbow Books, Oxford, pp 354-359
  • SAINT-JORES Jean-Xavier de, 2000, Les graffiti du château de Falaise, Patrimoine Normand, n°34, août-sept 2000, pp 24-29 (Merci à Benoit Panozzo du Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise pour ce document)
  • SAINT-JORES Jean-Xavier de, 1996, Datation et interprétation des graffiti médiévaux: l’exemple du château de Falaise, texte et planches du mémoire en vue de l’obtention du diplôme de l’E.H.E.S.S., sous la direction de Jean-Marie PESEZ, 1996 (Merci à Benoit Panozzo du Château Guillaume-le-Conquérant de Falaise pour ce document)
  • SANCHEZ Angel Aguirre, 2007, Petroglifo del puntal de la rayuela, Siles (Jaén), 2007, revista du CESS, n°1 (voir le texte seul, en ligne)
  • SCHÄDLER Ulrich, 2000, Medieval Nine men’s morris with dice, dans Board Games Studies Vol.3,  pp 112-116,
  • UBERTI Marisa, 2012, The Merels board Enigma, with the worldwide census, publié à compte d’auteur, traduit de l’italien par Gianluca Toro, 2012 (ilmiolibro.it) existe aussi en version numérique.
  • VAN DER STOEP Arie, 2002, Early Spanish Board Games, Board Game Studies, 5, p. 111-118
  • VAN MOURIK Wim, Meer Alquerque-12 afbeeldingen geven minder zekerheid!, Panorama 88, (Voir en ligne sur le CSTC) (alquerque de Vilnius et du monastère Chorin de Brandebourg)
  • VAN MOURIK Wim, 2010, De oudste afbeeldingen in Europa, In : Het Damspel, avril 2010, pp. 34-35 (Merci à Wim Van Mourik pour cette communication) (Voir en ligne sur le CSTC ou sur le KNDB)
  • VAN MOURIK Wim, 2009, Damspelgeschiedenis op, In : Het Damspel, fév. 2009, pp. 34-35 (Tracés de Kurna selon Dr. Stadelmann, Parker et Murray) (Merci à Wim Van Mourik pour cette communication) (Voir en ligne sur le KNDB)
  • VAN MOURIK Wim, 2007, 100 jaar later en nog geen foto, deel 2, In : Het Damspel, déc. 2007, pp. 34-35 (graffiti de Kurna) (Merci à Wim Van Mourik pour cette communication) (Voir en ligne sur le KNDB)
  • VAN MOURIK Wim, 2007, 100 jaar later en nog geen foto, In : Het Damspel, sept. 2007, pp. 34-35 (Graffiti de Kurna) (Merci à Wim Van Mourik pour cette communication) (Voir en ligne sur le KNDB)


Last updated: mercredi 13 avril 2016


Fiche réalisée par l’association  Aisling-1198 ;

contact : aisling – neuf.fr

(remplacer le – par @)




Notes :

  1. RYBINA E. A. Chess pieces and game boards, dans Wood Use in Medieval Novgorod, Oxbow Books, Oxford, 2007, pp 357-359; p 357, schéma de celui sur le banc et d’un deuxième avec les chevrons, un autre avec chevron au dos d’un jeu de tâb est sur le CD, n°508 []
  2. BOURGEOIS Luc (dir), Une résidence des comtes d’Angoulême autour de l’an mil. Le castrum d’Andone, Fouilles d’André Debord, CRAHM, Caen, 2009, pp 254-255 et 264; BOURGEOIS Luc, Pièces de jeu et milieu aristocratique dans le Centre-Ouest de la France (X-XIIe siècles), Aquitania, t. XVIII, 2001-2002 (2003), p. 373-400; GORET Jean-François, GRANDET Mathieu (dir), Echecs et trictrac. Fabrication et usages des jeux de tables au Moyen Age. Catalogue de l’exposition du 23 juin au 18 novembre 2012 au Château de Mayenne, Ed. Errance, Paris, 2012, 160 p, pp. 82-85 []
  3. KLUGE-PINSKER A. , Schach und trictrac : Zeugnisse mittelaterliche Spielfreude in salischer Zeit []
  4. communication personnelle de Brigitte Mérigot des Compagnons d’Aléa que nous remercions. []
  5. GORET Jean-François, GRANDET Mathieu (dir), Echecs et trictrac. Fabrication et usages des jeux de tables au Moyen Age, op. cit. photo et notice p. 141 []
  6. RYBINA E. A. Chess pieces and game boards, dans Wood Use in Medieval Novgorod, Oxbow Books, Oxford, 2007, pp 357-359, images n° 508 des deux faces, sur le CD inclus []
  7. VAN DER STOEP Arie, Draughts in relation to chess and alquerque, Ed Van der Stoep (Netherlands), 2005/2007, pl.42 p 207 []
  8. MUSSER GOLLADAY Sonja, Los libros de acedrex dados e tables : historical, artistic and metaphysical dimensions of Alfonso X’s book of games, Thèse de doctorat de l’Université d’Arizona, Département Espagnol et Portuguais, 2007, p617. Mais des trois termes nardshir, iskundrée et pispussin,  nardshir serait le jeu de tables et iskundrée le jeu grec de Polis (Voir SCHÄDLER Ulrich, The Talmud, Firdausî and the Greek game „City“, in: Jean Retschitzki & Rosita Haddad-Zubel (eds.) Step by Step. Proceedings of the 4th Colloquium Board Games in Academia, Fribourg 2002, 91-102) []
  9. Schädler 2000, 112 []
  10. BOUTIN Michel, Le livre des jeux de pions, Bornemann, 1999, pp. 73-75, moteur de recherche Calames des manuscrits de l’enseignement supérieur et présentation de l’ouvrage sur bckg.pagesperso []
  11. La même description se retrouve en 1420, GAY Victor, Glossaire archéologique du Moyen-Age et de la Renaissance, T.2, Paris, Ed. Auguste Picard, 1928, p 126 (voir en ligne []
  12. deveable : interdits, défendus; GAY, 1928, T.2, p 126 et http://www.diachronie.be/quatorzieme/1372-deschamps/lays/lay_10.html et Eustache Dechamps, Ed. Queux de St Hilaire, 1880, T.2, p 340 []
  13. MURRAY 1951, 44 []
  14. GAY 1928, T.2, p 126 et MURRAY 1951, 44 []
  15. Collectif, Vivre au Moyen Age, Archéologie du quotidien en Normandie, XIIIe-XVe siècles, Editions 5 continents, Milan, 2002; catalogue de l’exposition de 2002 au Musée de Normandie, Caen. p 224 et 293 []
  16. HALL Mark A., Des jeux gravés dans la pierre. Graffiti des cathédrales, monastères et églises paroissiales en Grande Bretagne (The Permanence of Stone), Revue Histoire et images médiévales, Thématique n°28, Fév-avril 2012, pp. 30-33 []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

visiteurs en ligne : 2 / visiteurs uniques au total : 58446 / visiteurs uniques de la page : 2098
Compteur mis en place nov. 2015.