Livre d’or


Vous avez apprécié un moment partagé avec nous: rejoignez-nous, écrivez-nous, laissez-nous une trace dans ce livre d’or…

10 Responsesso far.

  1. neila dit :

    Le château de Falaise était intéressant à visiter, et l’atelier qui nous a permis de découvrir des armes du Moyen-Âge, et de les porter, était tout aussi intéressant!
    C’était une expérience inoubliable que de porter l’équipement des chevaliers du XIIème siècle!
    Merci beaucoup à Messire de Rougemare pour ses explications et sa patience.
    La famille qui a passé toute la journée au château, le 23 août 2013.

  2. Michel Vattier dit :

    Pourquoi diable allez vous si souvent au château de Falaise honte du bon gout Français. Celui qui a défiguré, par une « restauration » aussi horrible, le symbole de la Normandie devrait se balancer au gibet du château.
    Sincèrement votre.

    • admin dit :

      La raison première est que le château de Falaise possède d’importants restes du XIIe siècle. C’est la période que nous reconstituons. C’est donc cohérent pour nous et pour le château.

      Il me semble que les autres raisons de nos régulières présences à Falaise sont explicitées par le message précédent de Charlotte Lapiche, directrice du château.

      Pour la restauration, je pense que vous faîtes allusion à la restauration de Bruno Decaris (1986-1996), Architecte en Chef des Monuments Historiques. Elle s’explique par la charte de Venise de 1965, qui indique que les interventions de l’architecte destinées à remplacer les parties manquantes doivent mettre en oeuvre des techniques et des matériaux modernes. Il s’agit avant tout d’éviter au public de faire la confusion entre l’architecture ancienne et la nouvelle restauration. La restauration de 96 peut surprendre mais elle s’explique.

      L’optique de lisibilité des restaurations est toujours la même, mais elle a évolué vers plus de discrétion entre ce qui a pu être et ce qui a résisté au temps (exemple de la restauration de l’enceinte où la distinction s’opère par la couleur des mortiers).

      C’est aussi dans cette optique que l’équipe du château et la Ville de Falaise se sont engagés dans un programme de réalité augmentée qui permet au public de lire au mieux les ruines au vu des connaissances scientifiques actuelles à l’aide de tablettes numériques. Ceci permet d’oser une reconstitution des murs, ouvertures, peintures murales, planchers et mobiliers … en ne touchant à rien dans le bâtiment. C’est entièrement réversible. Si une donnée devient obsolète, la reconstitution virtuelle pourra être modifiée. Ceci a été rendu possible par un conseil scientifique pertinent qui comprend notamment Pierre Bouet et François Fichet de Clairefontaine.

      Nous pouvons témoigner des efforts continus de l’équipe du château et de la Ville de Falaise pour travailler à la meilleure compréhension possible du legs anglo-normand, par des fouilles, la réflexion avec le conseil scientifique déjà mentionné et les autres sites anglo-normands (Douvres, Norwich, Gloucester…) via le réseau Norman Connections.

      Une fois ce legs décrypté, ils n’ont cessé d’en améliorer l’accessibilité au public par l’ameublement partiel du château en mobilier peint reconstitué du XIIe siècle et autres accessoires; par le dispositif de réalité augmentée et par des ateliers de médiation historique.

      C’est là que nous intervenons.

      La restauration de 96 n’est donc qu’une petite partie d’un important travail de compréhension et de transmission de la réalité passée.

      Nous sommes fiers de les accompagner sur ce chemin de préservation et de valorisation du patrimoine anglo-normand.

  3. Les collaborations qui lient l’équipe du château de Falaise avec l’association AISLING-1198 sont nombreuses. Animations, expositions, personnes ressources sur des actions pédagogiques,ces membres passionnés nous accompagnent chaque année proposant au public des prestations d’une qualité irréprochable. Leur niveau d’exigence est une qualité rare, merci pour votre collaboration et longue vie à nos projets.

    • admin dit :

      Merci beaucoup pour ce retour officiel du Château. Cette satisfaction que vous nous témoignez sur nos ateliers de médiation historique nous touche et nous motive !
      Sept années déjà que nous nous côtoyons… Une aventure motivante, riche de rencontres et de souvenirs. Merci à toute l’équipe du château pour l’accueil qui nous est chaque fois prodigué et la confiance qu’elle nous témoigne.

      Artaud et la mesnie de Rougemare

  4. Jean-Manuel dit :

    Merci pour cette passion et ce plaisir partagés !
    Merci pour tout ce travail de recherche et de compilation offert aux internautes ludiques !
    A bientôt,

  5. Emmanuel dit :

    Messire Sylvestre et dame Armelle, bonsoir… C’est déjà la deuxième fois que je vous rencontre à Falaise et j’en suis bien aise.

    Point trop joueur moi-même, je suis très séduit par la reconstitution historique rigoureuse des costumes, des jeux, cette recherche précise de l’époque…

    Et en ce 12 août dernier, le vol de la charrette par les routiers, poursuivis par un grand concours de peuple et de gens d’armes. La grande clémence de notre époque leur a évité le pilori, mais la morale est sauve ainsi que la charrette, grâce à la présence d’esprit de la princesse, que tous lui ont reconnue !

    Et ce saltarello, joué et dansé à la brune, le peuple et les clients partis, entre saltimbanques attardés à replier leur étal… J’espère que vous verrez bientôt la malhabile vidéo tournée à cet instant par un enlumineur amateur…

    Quant à moi, j’aurai eu le privilège d’être initié et de faire une partie de seys, dos y as avec l’autre princesse. À son contact, j’ai cru comprendre le jeu, et j’y ai pris plaisir !!! Il est vrai qu’à cette heure tardive, son attention était moins requise…

    La partie fut malheureusement interrompue par nos gens et leur incessant vacarme, à ranger tout autour de nous. Nous finîmes par les aider de nos bras, tant leur train nous était importun…

    Une journée ordinaire en ce XIIème siècle en Normandie et pourtant si agréable en sa simplicité…

    Bien amicalement

  6. Fabien dit :

    Bonjour,

    Bravo pour tout le travail effectué! et la passion partagée!
    Bonne continuation.
    Amicalement,

  7. Anne dit :

    Un grand bravo à tout votre de travail de recherche ainsi qu’un grand merci pour avoir partagé ce travail avec les internautes qui peuvent ainsi se plonger avec détails dans cette période fascinante du moyen-âge.
    Surtout, continuez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam

visiteurs en ligne : 2 / visiteurs uniques au total : 44660 / visiteurs uniques de la page : 516
Compteur mis en place nov. 2015.